GWENAËL BOLLINGER

Voilà un photographe Lyonnais qui a su m’étonner à plusieurs reprises.

Ses images sont pourtant simples avec toujours une intention visible.

Il aurait eu sa place dans notre exposition « Chroma » sur la couleur. On retrouve naturellement dans son portfolio du Saul Leiter (colorer la pluie, aquaréelle…) bien fait.

Une synthèse de son regard se trouve dans la série « histoire d’ambiance » qui rassemble à la fois des jeux d’ombres, de lumières, d’instants où l’humain a toujours la bonne place.

En fait, il joue à photographier ! comme avec les nuages ou avec ses superpositions … bref son jeu m’intéresse par sa diversité.

https://gwenaelbollinger.format.com/

Gilles

Grand honneur : Max nous propose cette quinzaine !

Frieke Janssens est née à bruges, belgique, en 1980. Après avoir commencé par des cours du soir en photographie à l’âge de 15 ans, elle a sauté l’option pilote ou policier sur une option cheval. La photographie était son avenir. Alors qu’elle étudiait la photographie à sint-lukas brussels, elle s’intéressait principalement au style de vie, à la sociologie et aux stéréotypes, car elle avait l’impression de vivre dans deux mondes. Maintenant c’est une photographe bruxelloise. Après avoir obtenu son diplôme en 2002, frieke a immédiatement commencé à travailler comme photographe, où elle essaie de raconter une histoire fascinante et évite surtout les clichés, ou les utilise très consciemment. Elle s’inspire de différentes choses, des peintures, des bandes dessinées et travaille avec le souci du détail, de l’humour et du surréalisme. … à voir dans :
https://www.calameo.com/read/005887829dab2e8dec5e7?authid=03u6xsCxLGcw

Vous avez probablement croisé ses photos chez Yellowcorner : Janek Sedlar est Tchèque de la region des Carpates : très belle région apparemment. Mais belle région ne suffit pas, il a réellement un coup d’œil et a une totale maitrise du sujet, chapeau !

Son truc ? , déjà chercher les belles lumières, souvent à contrejour, les brumes, les ombres des nuages et des reliefs. Etre prêt peut être à se lever tôt parfois mais pas que. Un élément fort, très fort car on ne le voit pas (quasi), c’est le travail des images sous Lightroom ou Photoshop : les contrastes et les couleurs sont délicatement travaillés, probablement un peu renforcés, avec peut-être aussi l’utilisation du pinceau pour renforcer ici ou là les lumières et contrastes. Son travail technique est tout aussi méritant et mériterait une étude attentive.

Bien entendu, l’utilisation du pied lui donne ce piqué nécessaire pour des tableaux en grand format.

Peu importe la technique, le résultat est là à tomber sur le cul. Un grand Monsieur.

Je suis impardonnable, je découvre seulement aujourd’hui Bert Hardy. Photographe Anglais, reporter au Picture Post, et ce n’est pas un leica qu’il brandit mais un magnifique Contax, il a vécu de  1913 à 1995.

Véritable photographe de rue (street en anglais !) mais aussi de mode comme a pu l’être Saul Leiter, mais ici en noir et blanc (magnifiquement tirés) : il a donc côtoyé à la fois les milieux très bourgeois et les quartiers très pauvres. Ses instantanés sont fabuleux, avec des cadrages parfaits … comment fait-il pour être ainsi partout à travers le monde ?

Ses images sont des instantanés éclatants de vie, encore une fois, comment fait-il ? bravo !

Gilles

https://www.facebook.com/photo?fbid=290459886518315&set=pcb.290463819851255

sur google.com

https://gettyimagesgallery.com/collection/bert-hardy/

Après le stage de Christophe Audebert sur la maitrise des flous de mouvement, voilà Jean-Michel qui tombe à pic !
Toutes ses images sont élégantes, comme les âmes Sylvestres qui sont de véritables peintures sans chercher à en mettre plein la vue. Ses séries Évanescence ont une approche délicate et minimaliste dans la solitude, dans lesquelles on entend le silence et au contraire une approche tellement heurtée, clinquante et dynamique dans la série tumulte.
Vous devrez vous perdre dans son site internet qui vous offrira des  voyages au bout du monde, dans le froid et la tempête, tout en restant au chaud chez vous !

Dans la photo de paysage, il mérite d’être cité car ses images sont abouties avec des lumières ou des compositions exceptionnelles.

J’ai loupé son expo à Combourg, mais son livre fait rêver …

https://jean-michel-lenoir.com/portfolio-item/evanescence-tumulte/

X