picto RSS

picto facebook white

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Certes les filles sont jolies, mais ça n'explique pas tout, Serge Vicenti a de la dentelle dans les yeux - j'aime 90% de ses images.

Ses reportages mettent en avant l'humain avec des portraits magnifiques et des "gueules" qui rayonnenent une humanité qui fait plaisir.

Beaucoup de subtilité dans ces images en noir et blanc, ses vues de la féminité craquantes de sensibilité et de volupté, avec parfois des flous soit de mise au point soit de mouvent. Chaque fois, le ton est juste, les poses expressives et naturelles : on voit à travers ses photos la relation qu'il entretient avec ses modèles.

http://www.sergevincenti.fr/

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Je vous dis que la photographie est un langage : alors écoutons la, elle vous parle !

Puisqu'on a la politique jusqu'au cou, parlons photo à cette occasion. Oui, lorsqu'on aborde la question sociale ou politique, la photographie est un acte riche de significations. A travers ces deux émissions qu'on peut écouter en faisant la cuisine, on a l'occasion de découvrir 3 photographes : Olivier Roller qui s'est intéressé au visage des hommes de pouvoir, Florence Levillain qui a photographié des personnes plutôt en bas de l'échelle aux bain-douches, Mélanie Frey reporter des événements politiques - trois approches de la politique sur des terrains tellement différents. C'est toujours intéressant de "voir" comment ils abordent leur sujet, le regard qu'il y portent et l'engagement qu'ils mettent dans leurs photos.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

J'ai retrouvé par hasard sa petite carte de visite et j'ai eu peur qu'elle s'efface de ma mémoire :

alors vite-fait, je la grave dans la quinzaine. Vous vous souvenez, elle avait exposé à la Maison Des Associations. Certes il y a une répétition dans la méthode, mais quelle émotion se dégage de ses autoportraits … oui, c'est elle qui pose, parfois de l'autre coté du canal où sont appareil l'attend tranquillement sur pied.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

J'ai beaucoup de mal à définir son approche photographique : c'est quelque chose qu'on sent, une poésie indéfinissable, très minimaliste.

Chaque photo essaye de nous faire découvrir un mystère, mystère de ces petits riens qui ont pu arrêter son regard. Minimaliste au sens propre du terme puisque qu'il aime faire des tirages qui tiennent dans le creux de la main. Ses tirages s'apparentent à des techniques anciennes de tirage, ayant souvent connu l'usure du temps (poussières, rayures, ...). Masao Yamamoto est un phénomène à lui tout seul, à chacun de trouver comment il fonctionne.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Voilà un photographe surprenant par sa créativité et la qualité de ses images : on reste émerveillé. On arrive un peu à comprendre comment il pratique avec sa dernière page …

Il nous surprend par ses thèmes insolites : les barrières, jeu de graphisme inattendu.

Dans le "dernier refuge", les vêtements souillés, abandonnés donnent une matière magnifiée par la lumière et les contrastes et nous révèlent une histoire cachée : on voudrait rencontrer les personnes qui les portaient.

Chaque quinzaine, je vous invite à découvrir un photographe par son site internet : il y a beaucoup de gens qui ont des idées (parfois des mauvaises, parfois des bonnes), mais je crois qu'on ne peut être créatif qu'en recherchant l'ouverture sur le monde qui nous entoure !
Si vous en connaissez, il faut me les suggérer : mes réserves vont finir par s'épuiser ...
Gilles

societe.photographique@gmail.com

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. MMMlkjlkjlkMerci

Vladimir Vasilev

Photographe qui nous fait découvrir ce monde étonnant de la Bulgarie :
un monde de simplicité, de gentillesse, de chaleur de la part de ces gens qui n'ont que peu de choses, c'est leur richesse profonde qui ressort de ces photos. De la vie, du rire, mais aussi regards d'inquiétude parfois de folie…

Les photos de Vladimir sont fortes, ,expressives, les cadrages sont engagés. Il colle au sujet, il nous rapproche de ces personnes qu'on n'aurait pas osé approcher et nous fait entrer dans leur monde.
Le Contraste élevé, les noirs profonds, teintes moyennes dans le sombre pour exprimer la gravité, le poids de la pauvreté, mais par ses cadrages il nous donne aussi ce brin de folie et de joie de vivre de certains?

Depuis le temps qu'on vous dit que la photographie est un moyen d'expression ! qu'elle sait fait ressurgir les sentiments … on en a ici la preuve.

Gilles

http://www.vladimirvasilev.com/