picto RSS

picto facebook white

Certains ont déjà fait leurs valises et profitent de leurs premières journées de repos, les autres piaffent en attendant que leur tour arrive...L'année a été bien remplie et la suivante s'annonce prometteuse, faite encore d'échanges, de partages et de découvertes. Au programme de la rentrée : les expositions du mois d'octobre (28 auteurs !), des invités que nous aurons le plaisir d'acccueillir, des séances d'analyses d'images, la structuration d'ateliers d'impression gràce au matériel acquis pour ses membres, du studio, des cours théoriques, des sorties, l'initiation aux logiciels... tout ça reposant sur l'investissement de bénévoles impliqués....

Mon coeur est triste d'apprendre sa disparition l'an dernier. Vous vous souvenez peut être, j'avais placé de ses images dans mes cours pour illustrer un sujet centré dans l'image...

Ses mises en scène sont toujours emplies d'une poésie, d'un romantisme mêlé à l'absurde. Chacune de ses images interpelle parce qu'il va chercher dans la profondeur des sentiments ce qui peut placer le sujet en situation. Je retrouve dans sa démarche le mystère de Magritte,  et aussi l'absurdité de Jacques Tati, humour que j'adore. Je me demande s'il ne prend pas pas la photographie comme une jeu !... Je n'ose pas bavarder plus longuement à son sujet, la grandeur de ses images parle d'elle même.

Ses écrits sont riches de philosophie et de spiritualité, et je vais me plaire à vous donner cette traduction littérale de google (c'est du google-langage) :   

" … je trouve la photographie d'être souvent une clé pour déverrouiller quelques-uns des grands mystères sur soi-même. Je peux regarder des photos et dire beaucoup de choses sur la personne qui a pris la photo: il est comme si la photographie est un guide qui aide à réfléchir ce que l'on ressent sur le monde autour d'eux."

Gilles

    son facebook,     son site,       ses pensées

Les enfants sont sa principale source d'inspiration. Photos très bien prises qui captent le jeu et aussi l'intimité des gamins.

C'est extraordinaire de voir comment ces enfants "jouent leur vie", on sû oublier l'objectif qui les observe. A aucun moment on ne sent une fausse note qui suggèrerait une mise en scène, et pourtant c'est probablement le cas … allez savoir.

Très belles lumières, tirages en tons chauds très doux et délicats, c'est indéniablement une très belle approche de cette jeunesse qu'on cherche à immortaliser – magnifique.

Toutefois en regardant ces images si nombreuses, je ressens une gène, quelque chose qui m'agace …

Cette gène est pour moi cet étalage d'une intimité dévoilée au grand jour, c'est ce témoignage de jeux qui sont l'invention des enfants et qui pourraient peut être rester discrètement secrets.
Ces enfants pris dans leur nudité qui tombent sur le regard d'inconnus par internet, et ces images qui resteront là alors que ces enfants vont grandir.

Gilles

https://www.lensculture.com/alain-laboile

Voici la galerie de toutes les photos présentées à l'Orangerie du Thabor pour notre exposition collective.

Quelques abstentionistes convaincus mais beaucoup de votants (1221, l'huissier a fait des heures sup !) dont "Laura (6 ans)" ... Un mouchoir de poche pour départager les finalistes parmi les 33 auteurs qui voient la vie en quadrichromie. Un grand bravo donc à Clotilde Audroing Philippe qui nous a rejoint cette année, talonnée il est vrai par Jean-Jacques Flach. Et Félicitation à Louis-Charles Furio qui prend la troisième place dans le coeur des visiteurs. Une petite nouvelle en compagnie de notre doyen, la transmission existe bel et bien à la SPR. Merci à tous les indécis, aux conciliants qui ont trouvé "toutes les photos belles" et aux autres, et...à l'année prochaine !

Sous-catégories